Thèmes et sujets

Le design et la terre

    À l’ère de l’Anthropocène, comment peut-on modifier nos milieux de vie afin de respecter la capacité des écosystèmes et, qui plus est, rétablir leur équilibre tout en révélant leur plein potentiel? Par ailleurs, les êtres humains font partie intégrante de la nature et sont aussi fragiles que leurs milieux de vie.
    En plus de répondre aux situations d’urgence, aux catastrophes ou aux situations imprévues, les disciplines du design peuvent également proposer des approches vastes et durables pour façonner le monde à long terme. Aller au-delà des besoins à court terme, déterminés par le marché, permet au designer d’abolir les conventions et de poser un regard différent sur leur travail offrant ainsi des alternatives au statu quo.

  1. 1 Pour une critique du greenwashing :

    Les designers sont sensibles aux enjeux environnementaux et annoncent leur volonté d’y conformer leurs pratiques. Cependant, au-delà des apparences et des discours, un regard critique paraît essentiel. En tant que designer, comment peut-on accomplir notre mission, intimement liée à l’économie de marché et à la surconsommation, avec une conscience environnementale et sociale?

    Mots-clés : écoresponsabilité; éthique

  2. 2 Le dilemme face à la technologie :

    La valorisation de l’accélération technologique nous mène à croire que le but du travail humain et de la pensée humaine est la croissance continue de l’efficacité. L’impact croissant du développement technologique, tel que l’intelligence artificielle, nourrit le mythe de la supériorité de la machine sur le jugement humain. Quelles positions critiques les designers peuvent-ils adopter face à l’idéologie du progrès technocratique et comment peuvent-ils y conformer leur pratique?

    Mots-clés : technocratie; démocratie; wicked problems; progrès

  3. 3 Les effets du numérique :

    Pendant que le design numérique est en augmentation constante, l’utilisation du design imprimé diminue de jour en jour. Pouvons-nous envisager une diminution de la pollution visuelle en augmentant la portée du design numérique et l’utilisation de la réalité virtuelle au quotidien? Au contraire, est-ce que la course aux objets technologiques, l’obsolescence programmée, la surconsommation de gadgets technologiques produits en quantité grandissante sont vecteurs de pollution high-tech?

    Mots-clés : numérique; pollution high-tech; design imprimé; pollution visuelle; obsolescence programmée; objets technologiques; réalité virtuelle

  4. 4 Conception, fabrication et enjeux écologiques :

    La conception et la production de nouveaux produits/projets appellent à la considération d’enjeux écologiques auprès des designers et leurs clients. Or, en tenant compte de la position des designers dans le processus de conception et de fabrication, comment peuvent-ils créer un espace de résistance et présenter des solutions pertinentes en matière d’environnement? Comment le designer peut-il trouver un certain équilibre entre la pression économique et l’urgence d’agir de manière éco-responsable?

    Mots-clés : design écoresponsable; conception; fabrication; responsabilité environnementale; éco-conception

  5. 5 Responsabilité et société durable :

    Le design responsable intègre, dans son processus de création, les notions d’éco-conception et de développement durable. Comment déplacer cette notion d’éco-conception au niveau du consommateur et du distributeur? Quelle est la responsabilité de ces acteurs vis-à-vis des produits qui ne sont pas issus de cette approche?

    Mots-clés : design éco-responsable; design responsable; partage de responsabilité; consommateur; distributeurs; éco-conception

  6. 6 Économie de partage :

    L’économie de partage génère non seulement une possibilité de régulation des quantités produites, mais aussi une source de changement des habitudes de consommation. À l’initiative d’une génération empathique croissante qui renie la surconsommation et privilégie la protection environnementale, cette économie de partage remet en question les sources de revenus traditionnelles du design. Si le design se limitait aux services de l’économie de partage, quelles seraient les orientations futures de la profession?

    Mots-clés : économie de partage; empathie; surconsommation; orientation professionnelle; environnement; habitude de consommation

  7. 7 Solutions holistiques :

    L’éthique, l’activisme et la participation de toutes les parties prenantes d’un projet de design constituent la base des approches holistiques. Les pratiques collaboratives, la viabilité économique et la prise en compte de l’expérience et des besoins réels des individus ne sont qu’une partie des éléments qui contribuent aux solutions holistiques. Quelles stratégies doivent être incorporées aux projets pour tenir compte des perspectives éthiques et holistiques?

    Mots-clés : solutions holistiques; design holistique; approches holistiques; perspectives holistiques; viabilité économique; éthique; expérience de l’usager

  8. 8 Action collective durable :

    Lors de la conception d’espaces, la durabilité doit être au cœur de l’ensemble des processus décisionnels. L’action collective aide à générer des solutions durables qui tiennent compte des habitats naturels et des cycles environnementaux. Les espaces et les objets sont créés lorsque l’action collective contribue à la viabilité du projet. Comment l’action collective peut-elle orienter les projets et ainsi assurer la création de solutions durables et viables aux situations complexes?

    Mots-clés : durabilité; action collective; design d’espace; solutions durables; projets viables; viabilité économique; complexité; situation complexe; décisions

  9. 9 Le design durable par les pratiques créatives, la science, la technologie et la nature :

    La technologie est omniprésente, notamment avec l’influence croissante des médias sociaux sur les individus et leur façon d’agir. Souvent, les solutions de design sont des solutions à court terme. Les enjeux à considérer tiennent compte des pratiques créatives, de la science, de la technologie et des impacts sur la nature. Dans un tel contexte, comment ces idées et pratiques innovatrices peuvent-elles stimuler la conception durable?

    Mots-clés : pratiques créatives; science; technologie; nature; conceptions durables; solution à long terme; solution à court terme

  10. 10 Territoire, performance, résilience :

    Nos interventions architecturales, urbaines ou paysagères sur le territoire affectent les communautés et l’environnement. Comment peuvent-elles assurer l’avenir de notre planète? Comment optimiser la performance de ces interventions? Peuvent-elles, par exemple, contribuer au rendement énergétique, favoriser la mobilité active et la qualité de vie en général? Quelles approches, au sein de projets, pourraient contribuer à la résilience de nos milieux naturels et de nos villes?

    Mots-clés : Interventions architecturales; performance; résilience; environnement; changements climatiques

  11. 11 Densité et proximité :

    Densité et proximité sont au cœur du discours sur le développement de collectivités durables. Or, déjà les villes anciennes assuraient une cohabitation d’usages multiples dans un cadre bâti continu. Doit-on réintégrer une telle densité dans nos tissus contemporains décousus? Un tissu dense et une offre de services de proximité peuvent-ils limiter la consommation du territoire, assurer des déplacements actifs et une ville dite durable?

    Mots-clés : développement durable; densité; proximité; cadre bâti; ville durable

  12. 12 Les méthodologies de l’environnement :

    L’objectif de protection de l’environnement a favorisé l’émergence de systèmes et de protocoles de standardisation (le LEED, par exemple). Quels rapports les disciplines du design entretiennent-elles avec ces systèmes et protocoles? D’un point de vue prospectif, quel peut être l’apport des disciplines du design à la protection environnementale et aux méthodologies de l’environnement?

    Mots-clés : protection environnementale; protocoles; méthodologie de l’environnement

  13. 13 Infrastructures vertes et services durables :

    Mettre en réseau les espaces naturels et agricoles qui supportent la biodiversité à l’intérieur même des périmètres d’urbanisation, miser sur des infrastructures qui encouragent l’économie post-carbone, favoriser l’agriculture urbaine et périurbaine sont des défis vers une meilleure synergie entre écologie, agriculture et urbanisme. Quels rôles les infrastructures vertes peuvent-elles jouer pour soutenir le développement des villes et des régions?

    Mots-clés : infrastructures vertes; services durables; espaces naturels; espaces agricoles; biodiversité; agriculture urbaine; agriculture périurbaine; économie post-carbone

  14. 14 Croissance, aménagement et formes urbaines :

    Aménager durablement nécessite d’être à l’avant-garde et d’anticiper la croissance urbaine. Comment transformer les milieux de vie existants pour qu’ils respectent non seulement la capacité des écosystèmes, mais qu’ils en renforcent l’équilibre et en dévoilent le potentiel? Qu’en est-il de la « densification douce »? Quelles formes urbaines seront les mieux adaptées afin d’optimiser le potentiel d’accueil de nos quartiers, nos villes, nos aires métropolitaines et nos régions?

    Mots-clés : croissance urbaine; aménagement; formes urbaines; écosystèmes; densification douce; optimisation; potentiel d’accueil; interfaces

  15. 15 Repenser les interfaces :

    De la cité-jardin à la banlieue pavillonnaire, tisser des liens viables entre ville et campagne, urbain et suburbain, agriculture et biodiversité a été l’objectif de nombreuses approches urbanistiques. Malgré les intentions de départ, des critiques s’élèvent pour remettre en question ces modèles ayant souvent façonné les milieux fortement bétonnés. Il importe donc de réfléchir à l’aménagement des interfaces de manière complémentaire et non antagoniste. Comment, à l’ère du numérique et de l’hypermobilité, peut-on réfléchir à la notion de frontière géographique, son importance ou sa désuétude?

    Mots-clés : interfaces; villes; campagnes; agriculture; biodiversité; aménagement; approches urbanistiques; cité-jardin; banlieue pavillonnaire

  16. 16 Démanteler la dichotomie homme/nature : globalité et réalité immersive :

    L’avènement des changements climatiques met à mal la vision du monde cartésien où l’homme domine la nature. Dans les cosmologies des nations autochtones, il n’y a pas de démarcation entre les deux. Est-ce que l’appel à un changement de paradigme, tel que formulé avec force dans l’encyclique LAUDATO SI du pape François, peut contribuer à défaire cette profonde aliénation? La réalité immersive peut-elle apporter une complétude à notre expérience spatiale et sensorielle, pour aplanir le fossé entre humanité et nature?

    Mots-clés : défis du réchauffement climatique; homme dominant la nature; cosmologies des nations autochtones; l’encyclique LAUDATO SI du pape Francis; réalité immersive; expérience spatiale et sensorielle; séparation Homme/Nature

  17. 17 Au-delà du développement durable : régénérer les paysages dégradés :

    Le design régénératif offre une méthode viable pour améliorer les paysages à usage unique créés par les processus de marchandisation, la production industrielle à grande échelle, l’extraction des ressources ou l’agriculture industrielle. Ces processus ont mené à l’émergence de paysages dégradés ou affectés sur le plan environnemental et écologique. Quelles stratégies régénératrices peut-on employer afin d’améliorer ces paysages? Comment les processus écologiques peuvent-ils s’engager à améliorer ces impacts dommageables ou être intégrés dans des paysages à grande échelle?

    Mots-clés : design régénératif; production et extraction industrielles; agriculture industrielle; défis environnementaux/écologiques; détérioration des paysages; stratégies du design régénératif; répercussion des dommages

  18. 18 Habiter la décroissance : quand l’habitat retourne à la nature :

    L’amoindrissement de la prospérité économique et les effets menaçants des changements climatiques mènent à des changements démographiques importants au sein de nombreuses villes et régions. Ces déplacements interrégionaux ont provoqué l’émergence de vastes zones de terres vacantes et d’infrastructures sous-utilisées qui sont maintenant colonisées par des systèmes naturels. Quelles stratégies peuvent permettre de répondre aux conséquences spatiales de ces processus démographiques dynamiques?

    Mots-clés : prospérité économique; événements climatiques; composition démographique; villes; régions; processus démographiques

Prenez la parole et partagez votre point de vue sur le rôle transformateur du design.

Design et participation

    De nos jours, individuellement ou collectivement, nous pouvons prendre part à la vie sociale et politique, ainsi qu’à de nombreux projets privés ou publics, par le biais de multiples plates-formes publiques et politiques. Dans un contexte collaboratif et consultatif, quel est le rôle et le statut du designer? Fondamentalement, les disciplines du design façonnent les espaces publics virtuels et physiques des communautés, tout en stimulant et promouvant la culture et le patrimoine passé et futur. Comment les designers peuvent-ils aborder les questions d’inégalités ou d’augmentations de la participation et de la représentation, autant dans les processus politiques que dans la vie sociale?

  1. 19 Action sociale, l’activisme par le design, ébranler le statu quo :

    On affirme souvent que le design est politique. De façon pratique, quel rôle peut assumer le designer dans la transformation sociale? Son engagement s’exprime-t-il uniquement dans sa capacité à façonner la communication ou faciliter l’accès à l’information? Ou bien, peut-il assumer des rôles plus nuancés, tel que celui de catalyseur et/ou d’éducateur dans les processus décisionnels ou dans les dynamiques communautaires?

    Mots-clés : dynamique communautaire; processus décisionnel; engagement; politique

  2. 20 Les « données ouvertes » en design :

    Aujourd’hui, la notion de propriété intellectuelle et de droit d’auteur se redéfinit. La mise en commun des savoirs contribue à transformer les façons de faire. Les questions qui se posent sont conséquemment celles des modèles de conception, des logiques d’échange de connaissances et des mécanismes de décisions.

    Mots-clés : ‘open source’; propriété intellectuelle; ‘authorship’

  3. 21 Communication visuelle et domaine public :

    Dans le contexte actuel de crise mondiale, on s’intéresse à nouveau au design d’utilité publique qui se penche essentiellement sur les problématiques identitaires et signalétiques des réseaux de la santé, de l’éducation, du transport et de l’espace public. À l’heure actuelle, en se rattachant aux idéaux des avant-gardes de l’entre-deux-guerres et aux mouvements civils des années 1970, le design tente de se redéfinir comme une pratique bienveillante. En ce sens, de quels leviers d’action le design dispose-t-il?

    Mots-clés : bienveillance; espace public; utilité sociale

  4. 22 Design et émancipation citoyenne :

    Dans les contextes publics, le design est de plus en plus mobilisé dans les démarches de médiation avec les citoyens. Dans les projets publics, plus particulièrement les projets d’infrastructures (oléoducs, autoroutes, réseaux d’énergie), le design sert à faire « passer la pilule » et sert d’intermédiaire susceptible d’accommoder les meneurs de projets plus que de soutenir les citoyens dans leurs revendications. Comment faire de ces consultations publiques un exercice réel de design, de démocratie et d’émancipation citoyenne?

    Mots-clés : politiques publiques; projets publics; infrastructure; médiation; revendication citoyenne; consultation

  5. 23 Méthodes et processus :

    Le design doit s’enrichir des meilleures pratiques qui permettent l’aboutissement de projets pertinents d’un point de vue social, économique et écologique avant même d’être originaux ou en lien avec les tendances actuelles. Quelles nouvelles méthodes et processus peuvent être reproduits pour s’aligner sur cette approche et comment en faire le partage à d’autres protagonistes?

    Mots-clés : interdisciplinarité; meilleures pratiques; méthodes; processus; partage des connaissances

  6. 24 Approches transversales

    Un regroupement multidisciplinaire d’experts permet d’aborder les problématiques complexes dans leur globalité. Quelles structures de projets réalisés à l’échelle internationale pourraient illustrer de manière pertinente cette stratégie valorisant une dimension plus collaborative et participative du travail de designer?

    Mots-clés : interdisciplinarité; équipe pluridisciplinaire; collaboration; complexité; globalité; structures de travail; stratégie

  7. 25 Reconvertir les espaces intérieurs :

    Alors que bien des gens passent 90 % de leur vie à l’intérieur, les fonctions de ces espaces évoluent et se transforment. Ces transformations comprennent la réutilisation adaptée, les changements de fonctions d’édifices existants et la conception de solutions temporelles pour vivre et travailler. Il est nécessaire de se questionner sur la mise en œuvre de pratiques innovatrices et transformatives de plus que sur de nouvelles façons de convertir, de conserver et de recycler divers types d’espaces.

    Mots-clés : espaces intérieurs; réutilisation adaptative; solutions temporelles; pratiques transformatrices; espaces recyclés; environnements réutilisables; innovations

  8. 26 Pour des habitats urbains durables (logements sociaux, condominiums, résidences pour aînés) :

    L’évolution des styles de vie et de démographie, à l’échelle mondiale, nécessite la création de solutions de vie innovantes. Les espaces de vie durables doivent prendre en compte le choix et l’usage des matériaux, leur utilisation à court et à long terme ainsi que la façon dont les pratiques durables sont intégrées au processus de création. Les questions à explorer sont liées au développement durable, aux choix culturels et locaux, au choix de matériaux en plus de l’intégration de systèmes au sein des édifices.

    Mots-clés : changement des modes de vie; changements démographiques; usage à court terme; usage à long terme; mode de vie durable; pratiques durables; aménagement durable

  9. 27 Pratiques collaboratives et participatives :

    Les pratiques collaboratives sont au cœur du design et elles encouragent les échanges entre les designers, les experts, les utilisateurs et les clients, dans la réalisation de projets. La collaboration avec les parties prenantes, afin d’améliorer les conditions environnementales, constitue un exemple de pratiques capables de générer une participation active au travail de design. Quelles sont les meilleures pratiques et les pratiques les plus innovantes en la matière, pour les designers professionnels ainsi que pour les chercheurs?

    Mots-clés : pratiques collaboratives; pratiques participatives; collaboration; design de collaboration; design participatif; innovations; ‘design thinking’

  10. 28 Nouvelles collectivités (géographiques et virtuelles) :

    Grâce aux technologies de l’information, de nouvelles collectivités activistes, voire révolutionnaires, critiquent les structures dominantes de la société. Ceci laisse envisager des modèles organisationnels radicalement différents et plus représentatifs tout en soulevant des préoccupations relatives à la surveillance, au contrôle et à l’omniprésence des réseaux sociaux. Quelles réponses concrètes les designers apportent-ils à ces mutations? Comment imaginer des configurations spatiales, esthétiques, géographiques, narratives et virtuelles à l’image de ces nouvelles collectivités?

    Mots-clés : modèles organisationnels; technologie de l’information; configurations spatiales; réseaux sociaux

  11. 29 Consultations citoyennes :

    Les processus de consultation citoyenne et de design participatif favorisent une plus grande contribution de la population au développement des communautés. Ils permettent aussi de tirer profit de l’expérience qu’ont les citoyens de leur milieu de vie. Comment les designers peuvent-ils contribuer à l’amélioration de ces processus? Comment ces derniers peuvent-ils bénéficier pleinement de l’expertise significative des disciplines du design?

    Mots-clés : participation citoyenne; expérience citoyenne; milieu de vie; consultation

  12. 30 Design, diversité et majorité :

    Le design s’adresse à tous et à chacun. Comment le design peut-il permettre l’inclusion et la reconnaissance de la diversité? Ces processus consultatifs ou participatifs peuvent-ils être garants d’une représentation équitable ou privilégient-ils une majorité bien pensante? Inversement, l’inclusion et la reconnaissance de la diversité peuvent-elles devenir un obstacle à la réalisation de lieux, de projets ou de production d’objets destinés à un vaste ensemble d’individus? Comment les designers peuvent-ils faire face aux nombreux défis et y a-t-il des projets qui prennent des directions opposées?

    Mots-clés : processus consultatif; design participatif; diversité; majorité-minorité

  13. 31 Revitalisation (sub)urbaine sensible :

    Densité, accessibilité, diversité et abordabilité constituent des objectifs fixés par les planificateurs et les designers sensibles aux coûts des infrastructures, des services, ainsi qu’à la diminution de leurs impacts. Une collaboration pour repenser les paysages (sub)urbains existants est plus importante que jamais tant dans les pays du Nord que du Sud. Comment faire en sorte que les nouveaux usages, les usagers et les modèles d’activités peuvent être intégrés avec sensibilité au sein d’environnements existants, souvent appréciés tels qu’ils le sont? Quels sont les rôles joués par les acteurs de la société civile, de l’État de même que par le secteur privé?

    Mots-clés : urbain revitalisation; densité; accessibilité; abordabilité; infrastructure; services; collaboration; société civile; local; mondial

  14. 32 Pratiques inclusives d’aménagement et de design :

    On cherche à construire de manière inclusive nos milieux de vie. Les modalités à cet égard se diversifient à la fois de manière officielle et de façon improvisée, et ce, parfois malgré les approches structurées de l’État. Quels défis et quelles opportunités se présentent pour les professionnels? Étant donné la diversité des cadres procéduraux, comment peut-on transférer d’un contexte à l’autre les approches inclusives en aménagement et en design?

    Mots-clés : pratiques inclusives; approches étatiques; aménagement; opportunités; cadres procéduraux; design inclusif

  15. 33 Nouveaux outils de participation : coproduction, codesign, cogestion :

    Des débats sur la conception et la planification participative portent de plus en plus sur le partage de pouvoir et de l’autorité décisionnelle, en tenant compte de la conviction que tout le monde peut être, en quelque sorte, un designer. Comment la coproduction exige-t-elle que les experts renouvellent l’ensemble de leurs compétences? Quels changements constatons-nous dans les rôles joués par les designers professionnels dans le façonnement des paysages ordinaires? Comment les nouveaux médias peuvent-ils être utilisés pour permettre une plus grande participation des experts et non-experts?

    Mots-clés : participation publique; coproduction; codesign; cogestion; designer pour tous; nouveaux outils; compétences; formation; paysage

  16. 34 Le pouvoir du paysage : concevoir une appropriation démocratique de l’énergie :

    Avec son impact considérable sur les changements climatiques, l’utilisation des combustibles fossiles dans la production d’électricité doit désormais céder la place à la création de systèmes énergétiques renouvelables, démocratiques et locaux. En conséquence, les paysages d’infrastructures obsolètes créées pour l’extraction, la transformation et la distribution de ces ressources subiront une transition radicale. Quelles stratégies spatiales et écologiques et sociopolitiques pouvons-nous envisager pour cette ère de transition?

    Mots-clés : énergies fossiles non renouvelables; réchauffement climatique; systèmes énergétiques; démocratie; ressources; transition; locale; énergie renouvelable; extraction; distribution; transformation

  17. 35 Pour un anthropocène responsable : le leadership comme une stratégie de design en action :

    Au-delà des cycles évolutionnaires du brûlant Éocène et du glacial Pléistocène se situe l’Anthropocène, une époque de changements accélérés en termes de végétation, de niveau des mers et de climat, principalement dû à l’activité humaine. Quoi qu’étant potentiellement catastrophique, nous devons envisager un « bon Anthropocène » qui comprendra des changements fondamentaux dans nos relations avec la nature et entre humains ainsi que des innovations importantes en matière de design et de gestion du territoire.

    Mots-clés : Anthropocène; cycles; végétation; niveau de la mer; climat; action humaine; pratiques de gestion territoriale; ‘stewardship’

  18. 36 Éduquer pour l’avenir : le paysage comme lien commun :

    Grâce au design, à l’imagination, aux connaissances et compétences de base, les architectes paysagistes disposent d’une capacité unique à synthétiser des positions diverses, controversées ou opposées puis à les transposer de façon créative, sous la forme de transformations paysagères bien informées. Quelles stratégies pédagogiques en éducation doivent être employées afin de donner aux futurs meneurs une compréhension critique des phénomènes transformatifs du paysage et la capacité à prévoir, créer et produire une gestion du territoire marquée par une plus grande préoccupation écologique et sociale?

    Mots-clés : capacité de synthèse; stratégies de synthèse; éducation; ‘stewardship’; préoccupation écologique et sociale

  19. 37 Paysages de pouvoir : le design comme outil pour la justice spatiale :

    En cette ère de changements climatiques, de pratiques durables et des questions liées à l’énergie, à l’alimentation, à l’eau et aux déchets, l’architecture de paysage doit adopter de nouvelles échelles non-urbaines, contigües et complexes ainsi qu’à de nouveaux systèmes. Le design doit être placé au cœur de ce premier sommet interdisciplinaire afin de répondre aux réalités politiques actuelles : les paysages du pouvoir, les questions de complexité spatiale et d’équité sociale en plus de la distribution équilibrée des valeurs liées à la société, à l’environnement et au paysage.

    Mots-clés : réchauffement climatique; développement durable; paysage; pouvoirs; complexité spatiale; équité sociale; valeur paysagère ; justice spatiale

Prenez la parole et partagez votre point de vue sur le rôle transformateur du design.

Design et transformation

    Les changements climatiques, les changements saisonniers, les cycles de jour et de nuit, les marées hautes, les marées basses et les marées humaines ont un impact sur le contexte et les critères de conception de biens, d’expérience et de processus, tant pour des projets permanents qu’éphémères. La nature évolutive de la relation entre les villes, les hinterlands environnants et les réseaux mondiaux de toutes sortes créent le besoin d’adapter et de repenser les territoires et les échanges. Les nouvelles idées, approches, outils et matériaux facilitent le besoin accru de concevoir, « redesigner » ou repenser pour faire de la conception une source de transformation.

  1. 38 L’accès à la connaissance/information à l’ère du big data :

    La transformation des statistiques en big data mène à voir le monde par le truchement de séquences numériques. Pourtant, la manipulation de ces données n’est pas neutre. L’esthétisation des données suppose un travail de manipulation, de sélection et de hiérarchisation qu’il importe de considérer comme étant assujetti à un travail de subjectivation. Un processus inévitable qui implique de questionner le problème de la véracité ainsi que la légitimité de l’information.

    Mots-clés : design de l’information; ‘big data’; visualisation des données; données ouvertes

  2. 39 Quotidienneté :

    Sous toutes ses formes, le design est omniprésent au quotidien. Pour devenir un réel vecteur de transformation, il importe que les designers prennent en considération ce qui caractérise les réalités familières sur lesquelles leur travail exerce une influence majeure. Cette responsabilité renvoie le designer à s’interroger sur le caractère empathique de sa pratique, en opposition à la superficialité engendrée par la surconsommation et la surcharge d’informations.

    Mots-clés : empathie; quotidienneté

  3. 40 Décoloniser l'éducation sur le design :

    Le design est majoritairement une manifestation des pays industrialisés. De ce fait, il est chargé d’idéologies associées à la culture occidentale. Un regard critique est aujourd’hui nécessaire tout comme un questionnement des paradigmes esthétiques et fonctionnels dominants. Comment les disciplines du design peuvent-elles s’ouvrir au monde dans une perspective de décolonisation de l’éducation sur le design?

    Mots-clés : éducation; nord vs sud; dominance culturelle

  4. 41 Les enjeux du genre :

    Les enjeux de genre sollicitent de plus en plus la réflexion et l’implication des designers. Ils visent à permettre à tous de se sentir à l’aise, en sécurité et surtout inclus, sans avoir à choisir l’appartenance à un genre. Comment les designers et leurs clients peuvent-ils répondre à ces nouveaux défis?

    Mots-clés : genre; inclusion; exclusion; identité; appartenance de genre

  5. 42 Acculturation :

    Les processus d’acculturation sont complexes. Les produits consommés et fabriqués globalement trouvent des appropriations locales souvent insoupçonnées, défiant l’interprétation simpliste de la mondialisation comme phénomène d’américanisation globalisé. À l’intersection du local et du global, comment le designer peut-il considérer la pluralité des processus d’acculturation dans la conception de ses projets?

    Mots-clés : acculturation; pluralité; diversité; globalisation; mondialisation; américanisation; global; local; consommation; complexité

  6. 43 Politiques publiques :

    Face aux problèmes structurels persistants, les organismes publics et parapublics commencent à s’intéresser au processus de design centré sur l’expérience de l’usager. Après avoir mené des expériences ponctuelles de co-création et de participation citoyenne, comment le designer peut-il mieux doter les institutions d’outils et de processus afin de conduire à l’opérationnalisation de nouvelles politiques publiques?

    Mots-clés : politique publique; public; parapublic; expérience usager; co-création; participation citoyenne; institution; outils; processus; méthode; méthodologie; organisme

  7. 44 Gestion du changement :

    L’évolution des stratégies d’affaires doit tenir compte du design et de son importance pour les organisations. Les perspectives incluent la progression des stratégies d’affaires vers le design thinking, la gestion du changement et des pratiques innovantes basées sur le design. Comment la gestion du changement peut-elle remettre en question les structures existantes et le statu quo? Inversement, comment la pensée d’affaires peut-elle transformer le design thinking?

    Mots-clés : stratégies commerciales; organisations; gestion du changement; statu quo; pensée marketing; défier les structures

  8. 45 Perspectives d’avenir du design d’intérieur en tant que profession et discipline :

    Quelles sont les perspectives d’avenir pour l’enseignement, le développement des connaissances ainsi que pour la recherche et la profession à court comme à moyen et long terme? Comment ces perspectives se projettent-elles dans les projets et activités actuelles ou même dans les approches éducatives émergentes? Ces perspectives impliquent la manière dont la profession de design d’intérieur développe sa spécificité tout en mettant de l’avant de nouvelles façons de faire tant au niveau interdisciplinaire que transdisciplinaire. Comment devons-nous envisager l’avenir de l’éducation, de la profession et des environnements bâtis?

    Mots-clés : perspectives futures; design d’intérieur; profession; éducation; court terme; long terme; approches éducatives; discipline

  9. 46 Collaborations interdisciplinaires et stratégies de co-création :

    Avec l’évolution des disciplines du design à l’échelle planétaire, les collaborations interdisciplinaires et les stratégies de co-création deviennent des outils essentiels sur le plan des affaires. Ce sujet explore ces thèmes tant par la lentille disciplinaire que par celle des pratiques et des stratégies émergentes de co-création et d’interdisciplinarité. Les questions peuvent comprendre les pratiques éthiques et collaboratives, le travail entre cultures et continents de même qu’une multitude de perspectives globales.

    Mots-clés : co-création; stratégies; pratiques; collaboration; perspectives globales multiples; éthique

  10. 47 Mutations saisonnières et temporelles :

    La valorisation de la proximité et de la durabilité requiert la conception et la réalisation de lieux qui s’adaptent aux mutations des contextes. Comment favoriser un usage stable quand les conditions changent avec les saisons? Peut-on concilier des usages diamétralement opposés pour assurer une animation continue? Comment la considération des mutations et des transformations saisonnières dans le développement d’aménagements transitoires peut-elle transformer l’expérience d’un lieu et la fréquentation des usagers?

    Mots-clés : transformations saisonnières; temporalité; fréquentation; espaces publics

  11. 48 Penser le long terme :

    L’architecture constitue un élément fondateur de la ville. Face à l’étalement urbain et à la mobilité croissante, comment l’architecture peut-elle contribuer à la pérennité des villes? La monumentalité fait-elle partie de la solution? Quelles approches alternatives pourrait-on considérer?

    Mots-clés : étalement urbain; approches alternatives; milieu urbain

  12. 49 Les effets potentiels des projets éphémères :

    L’intervention temporaire est devenue pratique courante. Entre les grands pavillons tels les biennales, les appels à concours faits par plusieurs villes et festivals, ou encore par les initiatives citoyennes, il s’avère que les impacts et les enjeux du temporaire sont multiples. Quels sont les effets de ces différentes échelles d’intervention sur la transformation des disciplines, sur les processus de gouvernance des villes et sur l’engagement citoyen à fabriquer sa ville?

    Mots-clés : projets éphémères; villes créatives; enjeux temporaires; gouvernance; engagement citoyen

  13. 50 La temporalité des villes et des régions :

    Les espaces dits « palimpsestes » sont dédiés à différentes fonctions, et ce, de jour comme de nuit. Ceux-ci adaptent les quartiers au rythme des cycles de vie. La gestion du temps permet de rationaliser les démarches liées à la mobilité et à l’animation urbaine. Quelles sont les répercussions envisageables en termes de planification et de design à savoir l’adaptation des espaces publics et du bâti?

    Mots-clés : temporalité; animation urbaine; mobilité; répercussion; adaptation; espaces publics; cadre bâti; fonctions

  14. 51 La ville et la région post-carbone :

    Les aires métropolitaines constituent les premiers laboratoires en termes de transitions énergétiques et peuvent ainsi générer une multitude de réponses possibles ; la décroissance ainsi qu’une réduction des besoins permettent de compléter la recherche nécessaire inhérente aux énergies renouvelables. Comment les designers peuvent-ils contribuer aux solutions innovantes et ainsi encourager la transition vers une société post-carbone?

    Mots-clés : aires métropolitaines; transition énergétique; énergies renouvelables; solutions; innovantes; laboratoire; ère post-carbone

  15. 52 L’urbanisme des possibles :

    Une gouvernance adaptée reposant sur la clarté des projets et la responsabilisation partagée entre décideurs, designers et usagers, est au rendez-vous des possibles. La mixité sociale et fonctionnelle offre une ouverture vers les équilibres urbains qui sont souvent recherchés. Les espaces publics doivent jouer un rôle central dans la reconstruction de la ville, à condition que leur conception permette de transcender la fonction de déplacement par des usages de séjour et de rencontre. Comment les designers peuvent-ils contribuer à la mutation d’un fonctionnement urbain régi par la contrainte vers une optique de possibilités favorisant l’innovation?

    Mots-clés : gouvernance adaptée; responsabilisation partagée; mixité sociale; mixité fonctionnelle; espaces publics; reconstruction urbaine; mutation urbaine; équilibre urbain

  16. 53 Transformer la connectivité des territoires : l’écosystème au cœur du design :

    L’aménagement du territoire divise le paysage en segments aux fonctions limitées aux endroits où l’on vit, travaille, joue, produit des aliments et extrait des ressources. Avec la spécialisation croissante de chaque territoire, au fil du temps, on oublie qu’il constitue un écosystème unique, capable d’équilibrer la qualité de l’air et de l’eau, de modérer l’érosion et les inondations, de gérer les déchets, de soutenir la biodiversité et la santé humaine. Quelles actions et visions interdisciplinaires peut-on utiliser pour susciter un design centré sur une approche écosystémique?

    Mots-clés : écosystème; aménagement du territoire; extraction des ressources; territoires spécialisés; qualité de l’eau et de l’air; érosion; inondation; gestion des déchets; biodiversité; interdisciplinarité; approche écosystémique

  17. 54 La Nature comme technologie : le sol comme solution aux problématiques :

    Caché sous les pelouses, les surfaces bétonnées, les récoltes et les paillis, le sol est pratiquement invisible au quotidien et absent des discussions sur la qualité de l’environnement. Pourtant, le sol est d’une importance fondamentale pour la vie, puisqu’il offre la sécurité alimentaire et le stockage des eaux. La matière organique (MO) contenue dans le sol contient quelque 75 % du stock de carbone terrestre, ce qui retient le gaz carbonique et contribue à l’équilibre du cycle carbone planétaire, avec des effets modérateurs sur les changements climatiques.

    Mots-clés : qualité environnementale; Matières Organiques (MO); nappes de carbone; récolte de CO2; cycle de carbone; réchauffement climatique

  18. 55 Éloge aux « écolos » : les forêts comme balance du pouvoir :

    La plupart des centres urbains ont adopté des politiques visant à renforcer la canopée urbaine, en reconnaissant sa valeur économique, sa capacité à améliorer la qualité de vie et l’espace urbain ainsi que le bien-être environnemental associé aux arbres. Toutefois, à l’échelle régionale et mondiale, quelle est la contribution bénéfique potentielle de vastes plantations de nouveaux arbres sur des systèmes à grande échelle? Quel est leur rôle potentiel pour répondre aux changements climatiques? Est-ce qu’une planification du recours aux arbres peut aider à créer des paysages favorables à la justice spatiale?

    Mots-clés : centres urbains; politiques; canopée urbaine; valeur économique ajoutée; potentiel; bien-être environnemental; échelle; bénéfices; réchauffement climatique; justice spatiale

Prenez la parole et partagez votre point de vue sur le rôle transformateur du design.

Design et beauté

    De la création d’objets utiles à la planification d’espaces verts en milieu urbain, les disciplines du design partagent une même préoccupation pour un design sensible et éclairé dans un monde en quête de sens et de prospérité. La beauté des objets, des bâtiments, des intérieurs, des villes et des paysages n’est pas accessoire : elle est indispensable. Cependant, la décision de les embellir ou non est, généralement, politique. Notamment, les perspectives pour maintenir un bien-être et une qualité de vie louable oscillent entre le design universel sans frontière et le design s’inspirant des réalités locales pour fournir des moyens réels, afin d’améliorer la qualité de vie.

  1. 56 La qualité dans un monde de quantité :

    L’argument du coût d’une intervention de design semble parfois annihiler tout débat sur le beau, le bien et le bon. Le design est souvent perçu comme valeur ajoutée. Conséquemment, la qualité du contexte accordée au designer est souvent proportionnelle à l’importance que l’on reconnaît à son apport. Comment réhabiliter les valeurs qualitatives dans les projets et placer le designer comme « expert » dans ce cadre de réflexion?

    Mots-clés : esthétique réaliste; expérience sensible; discrimination

  2. 57 Faire face à la surcharge d’information :

    La technologie n’a cessé de progresser depuis l’invention de la presse et principalement depuis l’arrivée de la télévision, de l’ordinateur personnel, du web de même que par les réseaux sociaux. L’augmentation de l’offre informationnelle, sans égard pour sa qualité, transforme notre rapport à l’information et à sa pertinence. Dans ce contexte de surcharge informationnelle, comment les designers peuvent-ils concevoir leur rôle de médiateur?

    Mots-clés : surcharge d’information; connaissance; média; commodification de la culture; Neil Postman

  3. 58 Culture de l’empathie et de la bienveillance :

    Le travail des designers, quoiqu’étant primordial, est souvent banalisé ou méconnu de la population. Comment les designers, dans ce contexte de tension entre la redistribution de richesse et la reconnaissance, peuvent-ils concevoir une pratique plus empathique favorisant l’éthique et la bienveillance plutôt que la méthode?

    Mots-clés : empathie; bienveillance; fonctionnement sociétal; l’inégalité

  4. 59 Beauté et identité, approche humaniste :

    La beauté est un sujet à débat en design. Si, à l’aube de l’émergence du design moderne, elle évoquait la nécessité d’introduire une forme d’humanisme dans la production industrielle, elle a trop souvent été reléguée à sa seule dimension cosmétique. Comment la beauté en design peut-elle être réinvestie à sa dimension humaniste et comment peut-elle être porteuse des fondements mêmes de la responsabilité sociale?

    Mots-clés : beauté; identité; humanisme; design humaniste; production industrielle; responsabilité; responsabilité sociale; dimension cosmétique

  5. 60 Spiritualité et design symbolique :

    La représentation symbolique en design témoigne d’une grande puissance : l’objet et l’émotion, l’objet comme continuité de l’âme, l’objet poétique, les corpus visuels religieux, la singularité de l’objet, son attachement émotionnel à l’usager et à la communauté à laquelle il s’identifie. La valorisation de la simplicité formelle ou la complexité ornementale sont-elles des sources d’inspirations intarissables?

    Mots-clés : émotion; spiritualité; beauté; religion; singularité de l’objet; représentation symbolique; simplicité de forme; force de représentation; croyance; artéfact

  6. 61 Design idéologique :

    Amplificateur de croyances ou point d’ancrage de souvenirs collectifs, le design a pu servir de véhicule à la tradition populaire, à la diffusion d’idéologies ou encore d’outil de propagande politique. Au fil du temps, ces moments historiques ont laissé des témoignages du fardeau idéologique d’alors ou sont devenus de simples artéfacts référents d’une époque. Sans les idéologies, le design a-t-il ce qu’il faut pour survivre? Comment s’articule la relation entre l’idéologie et le design? Bref, qui influence quoi?

    Mots-clés : croyances; imaginaire collectif; mémoire collective; tradition populaire; idéologie; diffusion idéologique; propagande politique; influence

  7. 62 La valeur de la beauté et de la sensibilité à l’espace :

    La beauté esthétique en tant que valeur ajoutée au design est un sujet précaire. La sensibilité à l’espace requiert un sens esthétique. Comment peut-on examiner les questions relatives à l’intention esthétique, à l’expérience des utilisateurs et à la fluidité des espaces tout en questionnant les idées reçues en matière d’esthétique?

    Mots-clés : esthétiques; beauté; beauté esthétique; sens de l’esthétique; intentions esthétiques; expérience de l’usage; fluidité spatiale; valeur du design

  8. 63 Design intérieur, santé et bien-être :

    La création d’espaces dédiés à la santé et au bien-être doit considérer une série d’enjeux qui met l’accent sur les besoins de santé ou sur la promotion du bien-être. Les enjeux peuvent inclure : le design lié aux soins et aux besoins de santé, les pratiques optimales répondant à diverses conditions humaines, les différents âges et époques de la vie ainsi que le développement d’espaces sains pour tous.

    Mots-clés : design d’intérieur; santé; bien-être; soin de santé; cycle de vie; âges

  9. 64 Perspectives en design universel :

    Le design universel (ou design sans obstacle, ou design accessible) doit pouvoir être utilisé par tous, sans modifications, à toutes étapes de la vie. Celui-ci doit s’inscrire autant dans un cadre esthétique que fonctionnel. Pourtant, bien que les designers cherchent à créer des environnements accessibles, les usagers nécessitant un design accessible sont souvent mal servis. Comment le design peut-il véhiculer de solutions adaptées pour tous?

    Mots-clés : design universel; perspectives universelles; accessibilité universelle; solutions pour tous; environnements; cadre esthétique; design sans frontières

  10. 65 Esthétiques et enjeux identitaires du 21e siècle :

    La dimension esthétique du design joue un rôle déterminant à plusieurs niveaux. Malgré cela, elle demeure un sujet tabou quant à l’argumentaire des designers puis au jugement des citoyens, décideurs et élus. Le design doit-il illustrer la conscience collective d’une majorité ou plutôt représenter une minorité? Quelles sont les tendances actuelles de l’esthétique dans les disciplines du design? Quelles sont les approches, les stratégies ainsi que les politiques qui valorisent une réflexion de fond sur le rôle et sur la nature de l’esthétique au 21e siècle?

    Mots-clés : dimensions esthétiques; enjeux identitaires; tendances; 21e siècle

  11. 66 Média et représentation du projet :

    La représentation visuelle des projets, toutes disciplines de design confondues, joue un rôle clé au niveau de la communication; le visuel semble être un véhicule de communication plus efficace que l’utilisation de simples mots. Les images numériques et leur diffusion par de nouveaux médias influencent la perception de ces projets. Comment sont-elles perçues? Comment sont-elles reçues? L’usage du numérique favorise-t-il l’uniformisation de la communication des projets ou ouvre-t-il la porte à de nouvelles avenues?

    Mots-clés : représentation des projets; nouveaux médias; informations; usage du numérique; uniformisation

  12. 67 Les approches patrimoniales :

    Le patrimoine bâti, naturel ou immatériel constitue les fondements de l’identité ainsi que de la diversité de nos territoires et communautés. Comment le design peut-il contribuer à la protection et la valorisation de la mémoire collective pour ainsi caractériser un facteur de changement? Faudrait-il mettre en jachère des espaces destinés à la l’apport des prochaines générations au patrimoine de demain?

    Mots-clés : patrimoine bâti; patrimoine naturel; diversité des territoires; mémoire collective

  13. 68 Requalification de l’homogène, du mal aimé et du banal :

    Que ce soit par la reconversion d’anciennes autoroutes, d’anciens chemins de fer ou d’anciens legs industriels de même que par l’ajout de nouvelles vocations à des quartiers monofonctionnels pourtant bien localisés, les paysages métropolitains se construisent et se renouvellent. Quels sont les défis et les opportunités de requalification des différents types de milieux? Quels sont les différents types d’échelles? En contrepartie, comment mettre en valeur les paysages banals du quotidien?

    Mots-clés : requalification de l’homogène; banal; ordinaire; quotidien; quartiers monofonctionnels; nouvelles vocations

  14. 69 Renouveau urbain :

    Renouveler les aires métropolitaines nécessite souvent de repenser le pouvoir d’agir. La revalorisation du milieu physique, promue par les pouvoirs publics et aidée par les investisseurs privés, s’attaquer à une série de problèmes tant physiques, sociaux qu’économiques. Comment susciter le changement d’approches auprès des praticiens chevronnés ainsi qu’auprès de la relève?

    Mots-clés : renouveau urbain; aires métropolitaines; pouvoir d’agir; revalorisation des milieux physiques; pouvoirs publics; investisseurs privés; enjeux sociaux

  15. 70 Éthique et esthétique de la ville multisensorielle :

    Les actions urbanistiques transforment les milieux de vie ainsi que la perception des personnes qui y habitent. Par des approches multisensorielles, ces transformations peuvent susciter des expériences variées qui peuvent encourager ou décourager l’appropriation de la ville. En quoi consisterait une esthétique de l’urbanisme multisensoriel et inclusif? Quels sont les enjeux entourant la création de la ville multisensorielle, la ville inclusive, la ville pour tous?

    Mots-clés : éthique; esthétique; ville multisensorielle; transformation; milieu de vie; urbanisme inclusif; ville inclusive

  16. 71 Construisez-le (autrement) et « ils » (ne) viendront (pas) :

    Accommoder les réfugiés des guerres et du réchauffement climatique, accepter une plus grande diversité sociale et revitaliser sans gentrifier, la promotion d’un design inclusif peut engendrer plusieurs défis quant aux espaces publics des villes mondialisées. Certains mouvements émergents sont à la recherche d’une plus grande justice mondiale, ils souhaitent réhabiliter l’espace public en tant que lieu de pouvoir, d’action politique et de démocratie ouverte. Comment les processus du design peuvent-ils faire de l’espace public un véritable bien commun tout en restant ouvert à tous et en permettant aux citoyens d’en faire l’appropriation?

    Mots-clés : espaces publics; déplacement; villes globalisées; réchauffement climatique; guerres; réfugiés; diversité sociale; revitalisation

  17. 72 Paysages de fortune : ce qu’on peut apprendre du développement spontané :

    Malgré l’amélioration significative des conditions de vie, les paysages urbains improvisés gagnent en croissance et attirent près de 25 % de la population urbaine mondiale. La conférence Habitat III définit ce phénomène comme étant un problème urbain de premier plan. Les approches alternatives/informelles qui acceptent la complexité existante, tout en accueillant les connaissances locales et participatives, peuvent-elles nous aider à concevoir des solutions urbaines innovantes concrètes afin de bâtir des communautés et des paysages plus résilients?

    Mots-clés : paysage de fortune; informel; connaissance locale; connaissance participative; solutions urbaines tangibles; communautés résilientes; conditions de vie

Prenez la parole et partagez votre point de vue sur le rôle transformateur du design.

Design pour vendre?

    Le rôle du design, au sein des systèmes économiques modernes, peut prendre diverses formes, générer des résultats inattendus et des retombées insoupçonnées, qu’elles soient visiblement fructueuses ou même insuffisantes. Dans un contexte de production de biens et de développement de la société dans son ensemble, quelle est la valeur du design? Bien que la conception puisse être utilisée pour la commodité, avec une implication plus politique, elle peut également être bénéfique pour le bien commun, motivée par des valeurs et des idéaux plutôt que par des enjeux financiers.

  1. 73 Le designer dans les processus décisionnels :

    Le rôle occupé par le designer au sein de l’industrie marchande se transforme. On reconnaît aujourd’hui que les connaissances et les compétences des designers sont à même d’alimenter l’ensemble du processus décisionnel quant à la formulation des problèmes, au-delà de leur simple résolution technique. Comment l’apport du designer peut-il contribuer à enclencher un revirement vers des produits, des services ainsi que des expériences qui répondent mieux aux besoins et aux aspirations des populations ciblées dans le but d’améliorer leur qualité de vie de même que leur bien-être?

    Mots-clés : processus décisionnel; ‘design thinking’; ‘leadership’

  2. 74 Le design en tant que ressource :

    L’idée du designerly way of thinking représente un ensemble de postures conceptuelles à même de provoquer le changement et l’innovation. Comment le designerly way of thinking peut-il devenir une ressource contribuant à une démarche d’anticipation puis de conception dans un contexte de mutation et transformation des sociétés?

    Mots-clés : ‘designerly way of thinking’; Nigel Cross; changements

  3. 75 Le design graphique face aux nouveaux modèles économiques :

    Le modèle économique actuel dominé par le marketing repose sur la prémisse d’une croissance infinie. Le designer est appelé à jouer un rôle particulier dans un contexte économique où il semble nécessaire d’envisager la décroissance. Entre l’augmentation des inégalités socioéconomiques et l’émergence de nouveaux modèles économiques, quel rôle le designer peut-il jouer et comment peut-on définir son cadre de responsabilités? Par quel moyen le designer peut-il offrir une réponse permettant de détourner les modèles économiques existants vers une économie responsable et durable?

    Mots-clés : économie circulaire; utilité; globalisation; inégalité; décroissance; design perturbateur

  4. 76 Design et communs : au-delà du pro bono ? :

    L’accès à des expertises et des espaces communs (coworking) invite au partage de connaissance. Comment baliser ce partage dans le but de construire une pratique professionnelle durable dans un contexte où la valeur du travail n’est plus posée en termes de rémunération, mais plutôt d’ouverture à tous?

    Mots-clés : tragédie des communs; communs; biens communs; pratique durable; valeur du travail; pro bono; plein accès; partage de connaissance; circulation des savoirs; coworking; ouverture; expertise; maintien professionnel

  5. 77 Produits durables, produits « low cost » :

    Les produits low cost sont trop souvent conçus au détriment du respect des valeurs environnementales en ayant pour simple objectif la réduction des coûts au strict minimum. Quels processus ou approches conceptuelles innovantes pourraient éviter un tel compromis et offrir des produits low cost et durables?

    Mots-clés : ‘low cost’; environnement; innovation; durable; éco-responsabilité; accès aux produits

  6. 78 Design et milieux de la santé :

    Les systèmes de santé font face à des situations épidémiques, démographiques et culturelles inédites. Le design centré sur le patient – non sur les structures et procédures – peut-il proposer des solutions innovantes dans une approche de couverture universelle, indépendamment des préoccupations financières de rentabilité?

    Mots-clés : système de santé; santé; milieu de soins; épidémie; démographie; couverture universelle; design centré sur l’humain; santé publique

  7. 79 Valeurs et vision :

    L’intégration du design aux projets génère de la valeur ainsi qu’une vision d’ensemble lorsque l’approche tient compte des aspects stratégiques et commerciaux. Des méthodes innovatrices remettent en question les idées reçues et offrent de nouvelles alternatives précieuses pour l’élaboration de solutions de design. Comment des concepts tels la pensée critique, le co-design et la pensée contextuelle contribuent-ils à l’ajout de valeur et de vision aux projets?

    Mots-clés : stratégies commerciales; méthodes innovatrices; pensée critique; ‘co-design’; réflexion contextuelle ; ‘design thinking‘

  8. 80 Design et viabilité économique :

    La viabilité économique est essentielle au succès du design des espaces, mais ce principe demeure souvent mal compris. Comment la viabilité économique peut-elle être perpétuée à l’aide de pratiques nouvelles et innovatrices?

    Mots-clés : viabilité économique; concevoir des espaces; pratiques novatrices

  9. 81 Le design au service de la marque :

    Le design de marque contribue de plusieurs façons à la conception des espaces. Qu’il s’agisse du design d’espaces pour la vente au détail, d’espaces corporatifs ou d’images de marque culturelle, la marque est mise en valeur par différents mécanismes. Quels sont les multiples aspects spatiaux, sensoriels et virtuels de l’image de marque?

    Mots-clés : design de marque; design d’espaces; espaces commerciaux; image de marque culturelle

  10. 82 Quelle est la valeur du design ? :

    Quand le design améliore l’expérience humaine au quotidien, il incarne le principe que le bon design soit bon pour les affaires. Les compagnies reconnaissent qu’un design de qualité est un outil positif de différenciation, potentiellement bénéfique pour les profits et la marque. Quels facteurs parallèles influencent directement la façon dont le design profite à l’utilisateur, tout en permettant aux entreprises de tirer profit de ses besoins? Du coup, une plus grande empathie et un meilleur dialogue avec l’utilisateur permettent-ils au designer d’acquérir une plus grande valeur?

    Mots-clés : l’expérience humaine quotidienne; design empathique; utilisateur final; bénéfices

  11. 83 Le risque du design :

    Le design constitue-t-il un risque en soi? Le recours au design permet de mieux répondre aux conditions particulières d’un projet et de le bonifier. Quand le promoteur d’un projet ou son auteur s’éloigne de la reproduction et du convenu, est-ce que cela constitue un risque? Quels avantages trouvent-ils à s’engager dans un processus de conception menant à l’innovation? À l’inverse, y a-t-il des risques à ne pas recourir au design? Éviter l’apport du design pourrait-il devenir un risque assurable?

    Mots-clés : risque du design; promoteurs; processus de conception

  12. 84 Quand la forme suit la finance :

    Le développement spéculatif qui façonne les villes témoigne de l’impact de ses impératifs financiers. Comment le designer peut-il prendre une posture de résistance ou de collaboration afin que sa pratique ne soit pas uniquement à la merci de ces impératifs financiers?

    Mots-clés : Carol Willis; forme; finance; résistance; collaboration; impératifs financiers; posture de résistance

  13. 85 Milieux bâtis patrimoniaux : revitaliser et animer sans « disneyifier » ? :

    Le développement de nos milieux de vie se fait généralement de manière successive permettant ainsi de reconnaître des époques relativement bien définies. Pourtant, certains milieux ont su conserver leurs caractéristiques patrimoniales et suscitent un engouement considérable. Cette demande peut cependant créer une friction et faire grimper les coûts, excluant ainsi une partie de la population. Comment peut-on maintenir la qualité de vie de citoyens habitant déjà un milieu tout en satisfaisant les besoins de nouveaux résidents? Comment tisser des liens entre un patrimoine ancien et moderne?

    Mots-clés : cadre bâti; patrimoine ancien; patrimoine moderne; développement; revitalisation; ‘theme park’; qualité de vie

  14. 86 Pratiques innovantes en promotion immobilière :

    Les promoteurs sont de plus en plus impliqués dans la création de milieux de vie durables denses. Les défis des changements climatiques et de l’abordabilité nécessitent la diversification des types de logements construits. Comment designers et promoteurs peuvent-ils collaborer afin de concevoir de nouveaux modèles d’habitations et d’en faire la promotion?

    Mots clés : pratiques innovantes; promotion immobilière; milieux de vie durables; diversification des logements; mixité sociale

  15. 87 Vendre l’urbanité? Marketing et image de marque de l’urbain :

    La ville n’est pas une commodité. Pourtant, on voit apparaître des certifications et des réseaux à l’intérieur des villes et des régions, alors que le marketing urbain en expansion perçoit l’espace public comme une forme d’investissement. Comment peut-on concevoir la responsabilité, ainsi que l’impact de l’acteur professionnel et du design quant à la question de la tension entre la ville à vendre et le droit à la ville? Une image de marque de l’urbain permet-elle réellement d’attirer de nouveaux projets, des citoyens et des entreprises?

    Mots-clés : marketing; urbanité à vendre; image de marque; urbain; nouveaux projets; impacts du marketing urbain

  16. 88 De la marchandisation au bien commun de la terre : comment les Premières nations montrent la voie :

    De nombreux peuples autochtones ont adopté une attitude spirituelle à l’égard de la Terre et voient le monde naturel comme un patrimoine commun et partagé auquel nous appartenons tous. Cette vision est en opposition à celle du monde industrialisé qui traite la nature comme une source de matières premières distincte de nous, matières à exploiter et à posséder. Les idées autochtones traditionnelles peuvent-elles nous aider à répondre aux défis contemporains territoriaux?

    Mots-clés : marchandisation; Premières Nations; attitude spirituelle; héritage commun et partagé; pratiques; pays développés; traitement de la nature; défis contemporains

  17. 89 La capitalisation des ressources naturelles : prendre position en matière d’environnement :

    Seulement une minorité de pays privilégiés contrôlent les ressources naturelles mondiales. Ceux-ci devraient-ils considérer ces ressources non renouvelables comme un patrimoine à long terme ou comme une source de richesses à court terme? Certaines ressources devraient-elles rester inexploitées dans l’attente de technologies plus efficaces? Comment peut-on comptabiliser les « services écosystémiques » que fournissent les systèmes naturels (contrôle des inondations, sources d’eau, protection contre le vent et les tremblements de terre, recharge des nappes phréatiques) auxquels on attribue souvent une valeur nulle?

    Mots-clés : ressources naturelles; pays; héritage public; gain éphémère; technologies futures; efficacité; services écosystémiques; systèmes naturels; valeur

  18. 90 L’ouverture de l’Arctique : l’établissement d’un autre paradigme de l'espace :

    L’ouverture rapide du bassin de l’Arctique est une conséquence inévitable des changements climatiques qui redéfinit les territoires continentaux, les routes maritimes ouvertes au commerce et au transport, ainsi qu’à l’extraction de ressources, jusqu’à ce jour, inexploitées. Ces transformations menacent les modes de vie traditionnels, l’économie et la présence des peuples autochtones du Nord au Canada et dans d’autres pays circumpolaires. Est-ce que des approches paysagères innovatrices, combinées à la recherche et au design interdisciplinaires, peuvent mener à un autre paradigme spatial?

    Mots-clés : bassin Arctique; changements climatiques; territoires continentaux; voies maritimes; échanges; transport; Inuits du Nord du Canada; cercle polaire; paradigme spatial

Prenez la parole et partagez votre point de vue sur le rôle transformateur du design.

Design et extrêmes

    Les récents mouvements migratoires remettent en question les stratégies politiques et de design. À travers des bouleversements politiques et/ou des changements climatiques, le défi est de prévoir les migrations humaines progressives dans un même pays ou entre différents pays. Comme la montée du niveau de la mer change la forme des continents, à mesure que de nouveaux espaces deviennent plus accessibles et d’autres inaccessibles, la nécessité de s’adapter à de tels changements dramatiques deviendra essentiel. Le Canada, allant jusqu’en Arctique, sera au centre de ces bouleversements. Quelles solutions les designers peuvent-ils proposer pour soutenir ces migrations sociologiques, économiques et politiques?

  1. 91 Propagande et destruction :

    À travers la propagande, le design a démontré sa force comme véhicule de l’extrême tout comme le pouvoir qu’il peut exercer sur la transmission d’un message. Dans un contexte de surveillance et de contrôle de l’information, comment le design peut-il agir à titre de contrepoids et d’espace de résistance permettant ainsi une plus grande mobilisation des populations?

    Mots-clés : opinion publique; mobilisation; manipulation

  2. 92 Le design en contexte de crise géopolitique :

    Les nouvelles technologies de communication ainsi que la volonté politique ne semblent pas suffire à redresser la crise globale. Dans un contexte de bouleversement ou de catastrophe (climatique, sociale, militaire, sanitaire), comment le design peut-il contribuer à de meilleurs rapports entre les États et favoriser des solutions diplomatiques tant dans une optique de territorialité que dans la sphère communicationnelle?

    Mots-clés : crises géopolitiques; catastrophes

  3. 93 Design et paix :

    La paix positive est reliée de façon prédominante à la structure des sociétés et aux normes sociétales. Elle requiert l’instauration, à long terme, de méthodes pacifiques; le but étant de favoriser une paix fondée sur le respect et la confiance plutôt qu’une violence coercitive. De quelle façon le design et ses approches de résolutions de problèmes complexes permettent-ils la mise en place d’une nouvelle géométrie relationnelle pour la prévention des conflits de façon durable et pour promouvoir un avenir meilleur?

    Mots-clés : paix positive; moyens pacifiques; violence coercitive

  4. 94 Marketing et exclusion sociale :

    Le pouvoir social de possession reflète un sentiment de puissance allant à l’encontre de nombreux discours environnementaux. Les éléments de communication et de marketing réfléchi incitent la décision d’achat. Dans un monde influencé par le comparatif de produits, de services, de perception d’images et d’autres sources de pouvoir, comment le designer peut-il participer à l’inclusion et limiter les situations d’exclusion sociale?

    Mots-clés : possession; environnement; marketing; communication; conséquences environnementales; inclusion; exclusion; pouvoir; consommation; surconsommation; marketing

  5. 95 Les bouleversements, sources d’action :

    Les catastrophes et sorties de crises mènent à des remises en question fondamentales des pratiques et des processus habituels. Le designer aborde généralement les problématiques sous un autre angle, ce qui lui permet d’identifier des solutions non perceptibles par d’autres acteurs économiques. En abordant ces situations critiques comme sources d’actions, comment le designer peut-il apporter des propositions inespérées?

    Mots-clés : catastrophes; désastres; solutions; innovations; crises; actions; bouleversements

  6. 96 Design à l’intersection des tendances globales :

    Le designer se retrouve constamment à l’intersection des disciplines et des tendances. Hier démographiques, sociales, économiques, technologiques ou environnementales, les tendances de demain seront non seulement globales, mais plus spécifiques que jamais. Les biotechnologies, les nanotechnologies, la réalité augmentée, la robotique, l’apprentissage profond influenceront les gestes et la pensée du designer. Comment intégrer tant de nouvelles données et d’informations en toute lucidité dans les missions futures?

    Mots-clés : intersectionnalité; complexité; transformation; tendances globales; circulation des savoirs; globalité; spécificité; spécialisation

  7. 97 Technologie, espaces temporels et matérialité :

    Le design d’espaces est en mutation, il évolue de concert avec la transformation constante des interactions technologiques, physiques et spatiales entre les humains ainsi que le monde qui les entoure. Les espaces temporels créent des expériences en phase avec les façons dont les gens vivent et travaillent, ce qui reflète leurs façons de vivre et de se déplacer dans l’environnement. Quelles sont ces nouvelles façons d’exister dans le temps et dans l’espace, comment les interactions personne-machine et l’intelligence artificielles transforment-elles les solutions de design?

    Mots-clés : espaces technologiques; espaces temporels; interactions physiques; interactions informatiques; intelligence artificielle

  8. 98 Pour un design résilient :

    Partout sur la planète, les crises représentent un défi important pour le design. Les designers peuvent améliorer la condition humaine grâce à un design socialement responsable ainsi qu’à des approches tels le design humanitaire et le design résilient. Par exemple, quelles solutions, temporaires ou non, le design peut-il apporter aux problèmes des réfugiés et des populations déplacées par des catastrophes naturelles ou des guerres?

    Mots-clés : crises; amélioration; conditions de vie; design humanitaire; design résilient; design socio-responsable; réfugiés; catastrophes naturelles; guerre

  9. 99 Espaces extrêmes :

    Les concepts actuels se déploient pour tenir compte des espaces extrêmes. Les extrêmes exigent de nouvelles façons de repenser les espaces et leur design. Comment le design peut-il tenir compte de nouveaux concepts comme les disciplines liquides et les situations extrêmes?

    Mots-clés : espaces extrêmes; nouveau concept; discipline liquide; situations extrêmes; design

  10. 100 Désastres naturels (prévisibles ou non) :

    Les catastrophes naturelles peuvent avoir des effets dévastateurs sur la vie humaine. Quelles leçons pouvons-nous tirer des réactions historiques face aux désastres naturels comme les tremblements de terre ou les ouragans? Comment les disciplines du design doivent-elles tenir compte des risques provenant des dangers naturels, et comment pouvons-nous créer des politiques, des plans et des designs capables de favoriser l’émergence de communautés plus sécuritaires et résistantes aux catastrophes?

    Mots-clés : désastres naturels; contexte historique; phénomènes naturels; résilience; communautés; effets sur la vie humaine; politiques; plans

  11. 101 Désastres de l’homme :

    Les catastrophes provoquées par l’activité humaine, comme la guerre et la famine, peuvent être tout aussi destructrices que les plus puissants désastres naturels. Comment le design peut-il générer ou gérer les désastres? Comment le design peut-il aider ceux qui sont affectés par les catastrophes d’origine humaine et les urgences, que ce soit par des politiques, des infrastructures, de meilleurs moyens de communication ou de l’aide?

    Mots-clés : désastres causés par l’homme; désastres naturels; effets à long terme; gestion des catastrophes; gestion des catastrophes par le design

  12. 102 Contextes socio-économiques et politiques :

    Nous pouvons concevoir les différents impacts du designer en situation extrême à deux niveaux : matérielles et climatiques (désertification ou désastres naturels) ou politiques et sociaux (pauvreté en milieu urbain, surpopulation, immigration, instabilité politique). Une nouvelle compréhension de ces enjeux semble nécessaire de la part des designers, considérant que la juxtaposition fréquente de ces types de situations provoque l’émergence de crises d’autant plus complexes et dramatiques. Comment le designer peut-il apporter des outils de compréhension et des solutions dans l’urgence et la complexité?

    Mots-clés : enjeux socioéconomiques; enjeux politiques; crises; état d’urgence; solutions; outils de compréhension; design de l’action

  13. 103 Villes et territoires résilients :

    Les événements climatiques extrêmes imposent la transformation d’un bon nombre d’aspects de nos milieux bâtis. Les questions de l’alimentation et de l’énergie sont également au cœur des préoccupations liées à la résilience. Comment les designers doivent-ils repenser nos systèmes alimentaires et énergétiques? Quel apport peuvent avoir les designers face à la décroissance économique de certains territoires?

    Mots-clés : événements climatiques extrêmes; milieux bâtis; alimentation énergétique; résilience; territoires résilients; décroissance économique

  14. 104 L’urbanisme de l’urgence et du temporaire :

    L’urbanisme de l’urgence devient une préoccupation majeure face aux changements cycliques, saisonniers et climatiques. Dans quelle mesure peut-on planifier en amont, que ce soit dans les contextes où l’urbanisation se fait rapidement, où l’habitat informel existe depuis longtemps ou bien dans les situations d’intégration des réfugiés climatiques? Le designer a-t-il également une contribution à apporter à court terme dans le contexte où son geste est habituellement précédé d’études et d’une planification à long terme?

    Mots-clés : urbanisme de l’urgence; urbanisme temporaire; habitat informel; planification urbaine; réfugiés climatiques; court terme; long terme

  15. 105 Là où les extrêmes se côtoient :

    Comment promouvoir la mixité sociale et fonctionnelle de nos milieux de vie? Les habitats multigénérationnels, interculturels, ou faisant cohabiter des diversités socioéconomiques extrêmes, sont des défis auxquels les pratiques conventionnelles se confrontent. Face à l’homogénéité extrême ou la ségrégation spatiale, le design peut-il favoriser la diversité par des approches et des moyens qui encouragent l’adhésion plutôt que la confrontation?

    Mots-clés : mixité sociale; mixité fonctionnelle; habitats multigénérationnels; interculturels; cohabitation; différences socioéconomiques; pratiques conventionnelles; homogénéité extrême; ségrégation spatiale

  16. 106 L’urbanisation au-delà de la ville : l’extension du hinterland :

    Les villes de la Grèce antique et de l’Italie de la Renaissance se sont développées sous la forme de centres denses et compacts, en symbiose avec les hinterlands voisins. Alors que des cités-états se sont intégrées à de plus larges entités, leurs hinterlands se sont développés de façon parallèle, atteignant une échelle nationale puis, aujourd’hui, une échelle planétaire, au fur et à mesure que la prolifération du commerce mondial crée un « système planétaire de production ». Quels sont les impacts potentiels de ce changement révolutionnaire sur les paysages des villes et des hinterlands?

    Mots-clés : Grèce classique; Renaissance italienne; accroissement de ‘l’hinterland’; système de production planétaire; développement révolutionnaire

  17. 107 Quand les marges deviennent le centre : réchauffement climatique et habitats humains :

    Les phénomènes climatiques poussent le développement vers les marges et les zones limitrophes, souvent délimitées par de vastes étendues d’eau, affectant ainsi les communautés locales et leurs écologies, perturbant l’économie et forçant des déplacements de populations. Combien de fois des projets conçus pour atténuer les effets du changement climatique ou pour s’y adapter, ont-ils plutôt affecté des territoires pouvant potentiellement accueillir des populations? Quelles stratégies écologiques/spatiales et sociopolitiques peut-on mettre en œuvre pour soutenir l’autonomie et la résilience des populations dans les zones les plus exposées aux catastrophes?

    Mots-clés : réchauffement climatique; habitat humain; marges; limites; communautés locales; écologies; économies; relocalisation; stratégies spatiales et écologiques; stratégies socio-politiques; résilience; pouvoir local; zones; catastrophes

  18. 108 Paysages de violence : désirs de réconciliation :

    Les vastes programmes d’expansion urbaine, industrielle et agricole du 19e siècle ressemblaient à de violentes opérations militaires avec leurs destructions insensées des caractéristiques géographiques, des lacs, des rivières et de la végétation. Toutefois, ces erreurs de départ étaient souvent corrigées à des étapes subséquentes de développement et les architectes paysagistes ont souvent servi de contrepoint à la violence destructrice de la première vague de développement. Quelles stratégies pouvons-nous employer pour contrer les développements destructeurs passés ou actuels?

    Mots-clés : dix-neuvième siècle; opérations militaires; destruction des éléments géographiques; mesures compensatoires; violence et destruction; première vague de développement

SMD Infolettre

Inscrivez-vous pour recevoir les plus récentes annonces, informations et invitations exclusives du Sommet Mondial du Design.

Super! C'est fait!